agriculture biodynamique biodynamie en Afrique

Living Farms

Par le biais de son projet vidéo de recherche, la Section d’agriculture au Goetheanum souhaite faire le portrait de fermes travaillant en biodynamie et présenter leurs expériences. Entretien avec Lin Bautze, chargée de projet.


Quelle est l’intention du projet Living Farms ?

Annonce

formation pédagogique steiner waldorf chatou formation en pédagogie waldorf

En ces temps de changements climatiques, d’affaiblissement de la biodiversité, de problèmes sociaux, la question peut se poser de savoir s’il existe aussi des personnes qui travaillent à des solutions. Le mouvement de l’agriculture biodynamique a pour objectif de mettre en lien homme, nature et cosmos. C’est la mise en pratique de cet objectif – toute individuelle soit cette pratique – que nous souhaitons explorer et rendre accessible, comme source d’inspiration pour le monde. Nous voulons également créer un accès aux informations, un réseau. Nous avons en effet constaté que cet accès manque à beaucoup d’agriculteurs et agricultrices. Ils ne disposent d’aucun modèle ou exemple. Le but de ce projet est de rendre visible le potentiel de la biodynamie, d’en présenter des acteurs, leurs pensées et inspirations.

Il y a-t-il des grands axes de recherche concrets ?

Nous souhaitons focaliser notre attention sur l’exploration de l’individualité et de l’organisme des fermes. Ces deux qualités constituent une grande source de résilience face aux défis potentiels. Notre méthode d’interview provient de la recherche sociale qualitative. Par ce biais, nous mettons le focus sur l’humain, pouvons présenter des processus de transformations internes ainsi que le niveau d’action qui en découle pour les personnes concernées. Car malgré les défis actuels, il est possible d’évoluer.

Où en êtes-vous avec le projet ? Existe-t-il déjà des résultats concrets ?

Nous souhaitons d’ici 2022 établir le portrait de 20 fermes à travers le monde. Au cours de la période pilote menée avec succès, nous avons tourné trois courtes vidéos, accessibles en trois langues sur la page d’accueil de la section d’agriculture, mais aussi sur les réseaux sociaux. La dernière visite de ferme a eu lieu au Kenya. Les vidéos seront publiées en continu. Les résultats du projet de recherche feront l’objet d’une publication sous forme de livre et seront présentées dans le cadre d’ateliers et de manifestations diverses.


Entretien réalisé par Gilda Bartel originellement paru En allemand dans le journal hebdomadaire Das Goetheanum, n° 9, 2020 (lien)
Traduction : Camille Bucher
Photo : Par Lin Bautze

Voir les vidéos sur la chaîne Youtube de la Section d’agriculture ici, sous-titres en français disponibles.

Print Friendly, PDF & Email

Statistiques du blog

  • 62 384 visites